Olivier Lovey, Memorabilia, publication de NEAR et Till Schaap Edition, 2015



NOUVEAUTÉS / NEW PUBLICATIONS








 
Olivier Lovey. Memorabilia - PUBICATION DE NEAR

Edité par NEAR, Lausanne & Till Schaap Edition, Berne, juin 2015
Couverture toilée souple, 22x17 cm, 84 p.

Graphiste / Graphic designer : Flavia Cocchi
Lithographie / Lithography : Roger Emmenegger, Datatype 
Direction artistique de la série & auteure du texte : Nassim Daghighian
Art direction of the collection & author : Nassim Daghighian
Avec le soutien des affaires culturelles de la Ville de Martiny et de l'Etat du Valais.

"L'ambiance mystérieuse et l'ambiguïté du monde créé par le photographe Olivier Lovey nous laissent une grande liberté d'interprétation. […] Memorabilia est une œuvre ouverte, dans laquelle sont possibles de nombreuses relations entre les photographies et ce qu'elles représentent. L'artiste aime réaliser des images fortes, poétiques, aptes à produire l'émerveillement, qu'il appelle des « images trophées »."
Nassim Daghighian (extrait de Memorabilia, 2015)

"Le titre Memorabilia est inspiré d'une chanson du groupe Soft Cell en 1981. Ce mot m'a toujours attiré ; il renvoie à une collection d'objets que l'on garde précieusement pour se rappeler du passé. En songeant au titre de mon livre, je pensais aussi au mot "souvenir", bien que je n'aie jamais pris de photos de souvenir ! Malgré tout, les photographies que je prends évoquent toujours une histoire, un lieu, des expériences personnelles et fonctionnent comme des repères temporels dans ma vie. Elles sont comme de petits trophées. C'est ce que je considère comme ma production alternative, qui n'entre pas dans une série définie. Je pars souvent faire des prises de vues sans but précis et lorsque je trouve un motif qui m'intéresse, je fais quelques essais et soudain une image fonctionne. Le titre Memorabilia renvoie donc à cette idée d'images trophées, sans rapports apparents entre elles, collectionnées au fil du temps sans savoir a priori qu'en faire." Olivier Lovey (extrait de Memorabilia, 2015)

Olivier Lovey (1981, CH), photographe indépendant à Martigny, est diplômé de la formation supérieure en photographie du CEPV – École supérieure d'arts appliqués de Vevey en 2011.

"The mysterious atmosphere and ambiguity of the world created by Lovey afford us substantial leeway for interpretation. […] Memorabilia is an open work, in which numerous relationships are possible between the photographs — which are powerful, poetic pieces capable of inspiring a sense of wonder — and what they depict. The artist himself explains this openness through the concept that he calls 'trophy images' " Nassim Daghighian (from Memorabilia)

"The title Memorabilia is inspired by a 1981 song by Soft Cell. It's a word that I've always been drawn to, suggestive as it is of a collection of objects that one treasures in order to remember days gone by. Another word I thought of when I was mulling over the title of my book was 'souvenir', but I've never really taken souvenir photos! Even so, the photographs I take always evoke a story, a place, personal experiences, serving as temporal signposts for my life. They are like small trophies. The images in this book are like my sideline, in that they don't form part of any particular series. I often head out to take some pictures with no specific aim and when I stumble across a motif that interests me, I start firing away and then suddenly an image works. Thus, the title Memorabilia drives at this idea of trophy images, with no apparent connection between them, collected over time with no pre-defined plan as to what to do with them." Olivier Lovey (from Memorabilia, 2015)


Olivier Lovey (1981, Switzerland) is a freelance photographer based in Martigny. In 2011 he gained an advanced diploma in photography from the CEPV – Vevey School of Photography.

Images : © Olivier Lovey, Sans titre, images tirées de l'ouvrage Memorabilia, 2015
     


 
ELSE # 9
Musée de l'Elysée, Lausanne, juin 2015

Sortie de la nouvelle formule du magazine ELSE, désormais trilingue, qui revoit sa ligne graphique. Sous la direction de Tatyana Franck, le comité éditorial international est formé de Martin Parr, Joachim Schmid, Erik Kessels, Claude Hudelot, Alexis Fabry, Joshua Chuang et Jean-Hubert Martin.

Discover the 9th issue of magazine ELSE, with a new graphic design and now translated in English and German! 
Under the direction of Tatyana Franck, the international editorial board is composed by Martin Parr, Joachim Schmid, Erik Kessels, Claude Hudelot, Alexis Fabry, Joshua Chuang and Jean-Hubert Martin.

Sommaire / Contents:
Terry Brown & Gordon Stettinius, Mangini Studio Series. Présenté par Martin Parr
Di Jinjun, Beijing Opera. Présenté par Claude Hudelot
Mariela Sancari, from the series Moisés. Présenté par Erik Kessels
Safaa Mazirh, “Sans titre”. Présenté par Jean-Hubert Martin
Thomas Sauvin, Until death do us part. Présenté par Tatyana Franck
Jan Van der Til, Book IV. Présenté par Joachim Schmid
Sebastián Mejía, Quasi Oasis. Présenté par Alexis Fabry
Jia Daitengfei, Love On The Assembly Line. Présenté par Claude Hudelot
George Georgiou, Last Stop. Présenté par Martin Parr
Yvonne Venegas, San Pedro Garza Garcia. Présenté par Alexis Fabry
Eamonn Doyle, Untitled [work in progress]. Présenté par Martin Parr
Works by Lucas Blalock . Présenté par Joshua Chuang
Cai Dongdong, Photographs of Awakening. Présenté par Holly Roussell Perret-Gentil
Manon Wertenbroek, Fusion. Présenté par Tatyana Franck
Collections - René Burri, divers collages [sélection]. Présenté par Mélanie Bétrisey

Images : couverture,© René Burri, collage Giacometti, signé sur papier vélin d'Arches, 1976
© Lucas Blalock, A physical feeling, 2014
     


 
Annelies Štrba. Noonday
Lars Müller Publishers, Zurich, 2014, 17,3 x 24 cm, 336 p., EN
www.lars-mueller-publishers.com

L'artiste Annelies Štrba (née en 1947 à Zug) donne suite à son ouvrage sur ses enfants, Shades of Time (1997) en consacrant Noonday à ses petits-enfants. Dans ce "rêve éveillé" (en référence à Emily Brontë), nous rencontrons des créatures de contes de fées, jouant, dormant ou rêvant. L'artiste nous invite à entrer dans sa rêverie et à y participer. Elle propose également des images de la vie familiale au quotidien. Il se dégage du livre une ambiance de douce après-midi d'été...

The artist Annelies Štrba (born 1947 in Zug), best known for photographs of her children, now brings us in Noonday pictures of her grandchildren. In this "noonday dream" (a reference to Emily Brontë), we encounter a host of fairytale creatures, playing, sleeping, or dreaming. The viewer is drawn in and becomes part of this reverie, which is interspersed with images of everyday family life, travel, and game-playing. While the images in the artist’s previous series, Shades of Time (1997), were raw and direct, Noonday glows with the ease of a summer afternoon and yet still leaves us with the melancholy certainty that the days of childhood pass by much too fast.

Images : Annelies Štrba, Noonday, Lars Müller Publishers, 2014
   
 
Yves Suter. Motoracer
Hakuin Verlag, Zurich, 2015, 29.7x21 cm, 192 p., limited ed. of 333
Edited & Designed by Wessinger & Peng, Stuttgart/Zurich
www.hakuin-verlag.com

Another explosion might have ignited the rear section and fired the whole capsule straight into the mid-zone, which caused serious concerns by ground denf.: inferred ressources, controversal medical consequences (i.e. Endocrine disorders / augmented cognitive abdolnis / collateral neuro-cutaneous syndromes), promercurated strucures and implented indications of strong energy loss in the nautical sections sections IV andV will come up for discussion by the time this precarious situation has been investigated by HIBO-forces and the intracommute eyelet (ine).
     










 
RITUELS - PUBICATION DE NEAR

Édité par NEAR, Lausanne, et la Ferme-Asile, Sion, 2014, 64 p., 39 ill., 16x24 cm, CHF 12.-
Directrices de la publication / editor : Corinne Currat & Véronique Mauron
Texts / texts : Corinne Currat, Marco Motta & Véronique Mauron
Artistes / artists : Emmanuelle Antille, Sophie Brasey, David Favrod, Matthieu Gafsou, Anne Golaz, Thierry Kupferschmid, Christian Lutz, Jen Osborne, Virginie Rebetez, Germinal Roaux, Thomas Rousset & Raphaël Verona.
Graphisme / graphic design : Anne Hogge Duc, Atelier Anaho, Lausanne

Rituels est un projet d'exposition et de publication proposé par NEAR, association suisse pour la photographie contemporaine, réalisé à la Ferme-Asile, centre artistique et culturel à Sion. Depuis la nuit des temps, les rites scandent la vie des individus dans toutes les sociétés pour forger l'identité des communautés tout en situant l’être humain dans la culture ou le cosmos.

Cette publication réunit près de quarante images contemporaines, de membres de NEAR et d'artistes invités, qui proposent un regard et un questionnement sur la place des rituels dans la société actuelle. Des pratiques religieuses, païennes ou profanes, ancestrales ou contemporaines sont examinées par le biais de la mise en scène, du documentaire et de la performance. Si la plupart des artistes reproduisent, voire cultivent le mystère, la dramatisation et le symbolisme propres aux rites, certains jouent de l’ambivalence de leurs formes et s’en distancient par l'humour et l'ironie. Cette publication pose in fine la question de la représentation des rituels, et peut-être même celle du vécu des rites au travers des images.

La publication met en évidence le travail singulier de chaque artiste en lui donnant une résonance thématique particulière. En outre, elle approfondit la recherche sur un sujet à la fois connu – les rituels – mais mis en scène ici de manière contemporaine et inédite. En effet, la relation entre la photographie artistique et les rituels reste un domaine en friche.

Avec des contributions de : Corinne Currat, historienne de l’art, co-commissaire de l’exposition, chargée de projets d’exposition à la Fondation de l’Hermitage, à Lausanne ; Véronique Mauron, historienne de l’art (Ph. D), co-commissaire de l’exposition, directrice artistique de la Ferme-Asile, à Sion ; Marco Motta, anthropologue, assistant diplômé et doctorant au Laboratoire d’anthropologie culturelle et sociale (LACS) de l’Université de Lausanne. Graphisme : Anne Hogge Duc, Atelier Anaho, Lausanne.

Rituels reçoit le soutien du Pour-cent culturel Mi gros, de la Fondation Volkart, du Canton du Valais et de la Fondation de Famille Sandoz.

Rituals
Rituals is a project of exhibition and publication by NEAR, Swiss association for contemporary photography, presented at the Ferme Asile, artistic and cultural center at Sion. Since time immemorial, rites and rituals accompany the lives of human beings in all societies, helping to forge the identity of communities and groups. The project Rituals proposes an artistic approach to the question. It gathers works from 12 photographers and video artists. Sacred and profane rites – ancestral and contemporary – are examined through staging, documentary approaches, and performance. If many of the artists deal with the mystery and symbolism peculiar to specific rites, rituals and ceremonies, even cultivating or enhancing them, some take distance from them with humour and irony.

The catalogue, edited by NEAR and the Ferme-Asile is published as the companion to the exhibition. Texts by Corinne Currat, historian of art and exhibition manager at the Fondation de l'Hermitage, in Lausanne, Véronique Mauron, historian of art (Ph. D) and  artistic director at the Ferme-Asile, and the anthropologist Marco Motta, graduate assistant and lecturer at the University of Lausanne. Graphic design: Anne Hogge Duc, Anaho, Lausanne.

Partners of Rituals :
Pour-cent culturel Migros, Fondation Volkart, Canton du Valais & Fondation de Famille Sandoz


Images : Thomas Rousset et Raphaël Verona, de la série Waska Tatay, 2010-2011
David Favrod, de la série Hyakumonogatari Kaidankai, en cours
Germinal Roaux, de la série Never Young Again, 2009 – en cours
Anne Golaz, Vilvoittelu, de la série Metsästä - From The Woods, 2011-2012. Courtesy Galerie C 
Virginie Rebetez, Untitled #4, de la série Under Cover, 2013. Courtesy Galerie Christopher Gerber
     





 

Brigitte Lustenberger. Still - PUBLICATION DE NEAR

Éd. NEAR, Lausanne, et Till Schaap Edition, Berne, juin 2014, 22.2x17 cm, 80 p., CHF 29.80
Texte / text (FR, DE, EN) : Julia Hountou
Directrice de la publication / editor : Nassim Daghighian
Graphisme / graphic design : Flavia Cocchi, Atelier Cocchi, Lausanne

L’artiste Brigitte Lustenberger publie un ouvrage consacré à ses séries Previously on … et Still Untitled. Vernissage le 28 juin à On Print, Nuit des images, Musée de l'Elysée.

Il s'agit du premier volume d'une série de monographies éditée par NEAR et Till Schaap Edition. Le graphisme a été confié à Flavia Cocchi, graphiste expérimentée et réputée (rétrospective COCCHi au mudac, Lausanne, en 2012). Un essai de Julia Hountou, Docteur en Histoire de l'art et responsable de la galerie du Crochetan, Monthey, accompagne les 60 pages de photographies. Les fils conducteurs de ces images sont le regard, les références à la peinture baroque, la réflexion critique sur le médium photographique et les genres artistiques (nature morte, portrait, tableau vivant) et, finalement, une méditation sur les aspects éphémères de la vie sous forme de métaphores métaphysiques.


Brigitte Lustenberger is publishing her two recent bodies of works Previously on … and Still Untitled. Will be out end of June.

This book is the first volume of a collection of monographs edited by NEAR and Till Schaap Edition. Graphic design by Flavia Cocchi and an essay by Dr. Julia Hountou, art historian, curator and director of the Galerie du Crochetan in Monthey. With 60 pages of photographs.
" In my recent bodies of works the Baroque meets the present time. The images function like film stills – the before and the after is missing – and a lot of the action seems to be happening outside the photographic frame. This absence in the photograph on the one hand and the gazes, gestures and symbols inherent in the images on the other hand cause the viewer to construct her or his own narrative. "
Brigitte Lustenberger

Site de Brigitte Lustenberger : www.lufo.ch

Images : Brigitte Lustenberger, Flowers #I, 2008, c-print, 100x80 cm, de la série en cours Previously on ...
Brigitte Lustenberger, Who am I looking at #VII, 2008, c-print, 28x26 cm, de la série en cours Previously on ...
Brigitte Lustenberger, Still Untitled #1, 2010, c-print, 100x130 cm, de la série en cours Still Untitled





     




 
A HOUSE FOR E.D. - PUBLICATION DE NEAR

Edité par NEAR et art&fiction publications, Lausanne, 2014, 21x14.8 cm, 208 p., CHF 34.-
Directeur de la publication / editor : Marco Costantini.
Graphisme / graphic design : Karen Ichters, www.urka.ch.
Artistes / Artists : Tonatiuh Ambrosetti, Nicolas Delaroche, Daniela Droz, David Gagnebin-de Bons, Florian Graf, Roberto Greco, Shannon Guerrico.
Auteure / author : Emily Dickinson.
Textes / essays : Marco Costantini et Federica Martini.
Distribution : art&fictions publications, www.artfiction.ch

" Point n'est besoin d'être une Chambre - pour être Hanté "   Emily Dickinson.

Le livre A House for E.D., indépendant de l’exposition éponyme, est publié par les éditions art&fiction et NEAR (Lausanne). Il présente la totalité des photographies de Tonathiuh Ambrosetti, Nicolas Delaroche, Daniela Droz, David Gagnebin-de Bons, Roberto Greco et Shannon Guericco, produites pour le projet A House For E.D.
Les accompagnent une sélection de quatorze poèmes d’Emily Dickinson publiés avec l’aimable autorisation des éditeurs et des administrateurs du Amherst College (Harvard University) ainsi que celle des Editions Flammarion à Paris.
Deux textes de Federica Martini et Marco Costantini développent quant à eux pour la première la personnalité de la poétesse et pour le second son rapport à l’espace et notamment sa maison. Tous deux historiens de l’art, commissaires d’exposition et enseignants à l’Ecole cantonale d’Art du Valais (ECAV), Marco Costantini et Federica Martini ont souvent collaboré à des projets communs comme l'exposition accompagnée d'une publication intitulée Incongru. Quand l’art fait rire, Musée cantonal des Beaux Arts, Lausanne, avec Bernard Fibicher (2011-2012). Ils ont déjà publiés de nombreux textes sur l’art contemporain.

Dossier complet : pdf

Partenaires
L'exposition et l'ouvrage A House For E.D. reçoivent le soutien de : Ville de Genève ; Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature, Montricher ; ECAV – Ecole cantonale d’art du Valais, Sierre ; FAP – Fonds des arts plastiques, Lausanne ; PhotoRotation, Genève.
     




 
EXTRAVAGANZA - PUBLICATION DE NEAR

NEAR, Lausanne, et le Crochetan, Monthey, 2013, 22x15.5 cm, 80 p., CHF 15.-

Artistes / artists : Anoush Abrar et Aimée Hoving, Cécile Hesse et Gaël Romier, Zoé Jobin, Alban Kakulya, Laura Keller, Brigitte Lustenberger, Loan Nguyen, Nicolas Righetti, Thomas Rousset, Fabian Unternährer.

Auteures et directrices de l'ouvrage / authors and editors : Julia Hountou et Ariane Pollet.

Graphisme / graphic design : Anouk Andenmatten

Julia Hountou, critique d'art, enseignante et commissaire d'exposition, est responsable de la Galerie du Théâtre du Crochetan à MontheyDocteur en histoire de l’art contemporain, elle a rédigé une thèse intitulée Les Actions de Gina Pane de 1968 à 1981, soutenue à l'Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne en 2007. Pensionnaire à l’Académie de France à Rome - Villa Médicis en 2009-2010, elle a enseigné en tant qu'ATER et Elle est chargée de cours dans diverses universités et écoles d'art.

Ariane Pollet est historienne de l'art. Elle rédige actuellement une thèse intitulée La photographie et le musée d'art américain: politique, industrie et mass media. Edward Steichen au MoMA (New York, 1940-1962) à l'Université de Lausanne, sous la direction d'Olivier Lugon. L'étude porte sur les enjeux scénographiques et institutionnels de la reconnaissance de la photographie en tant qu'art à part entière. Elle a pu présenter le résultat de ses recherches lors de conférences en France et en Suisse ainsi qu'à travers plusieurs publications.

Partenaires
Le catalogue de l'exposition Extravaganza est publié grâce au soutien de : Loterie Romande (Valais) ; Fondation de Famille Sandoz, Lausanne ; Service de la culture, Etat du Valais.

Images (doubles pages du catalogue) :
Fabian Unternährer, série Fensterplatz & Abgeschiedenes, 2010
Thomas Rousset, série Prabérians, 2013



     






 
Anna Meschiari. Atlas
Auto-édition, 2014
5 livres dans un coffret en carton, 17x14 cm, impression digital n&b, limité à 10 ex.

"Atlas est le nom du Titan bien connu qui portait sur ses épaules la voûte céleste. C’est aussi le nom de la vertèbre qui soutient le crâne, d’un des cratères de la Lune, d’un satellite de Saturne, du plus grand papillon du monde, d’un bodybuilder, d’un préservatif, d’un autoradio, d’une pizza, d’une chaîne de montagnes, de l’œuvre célèbre de Gerhard Richter, etc.
Les choses et les êtres, les lieux et les œuvres, répondant au nom d’Atlas à travers le monde, sont innombrables – et plus encore les images qui les représentent circulant sur Internet. Certaines m'ont retenue. Une collection a pris corps. Mais que faire devant une pareille profusion? Tâche… titanesque, car infinie.
Mon approche est celle d’un iconographe, archiviste et collectionneur, à la recherche d’une possible lecture du monde à travers la multitude des images aujourd’hui à notre portée. La concrétisation, en les imprimant, des images connues jusque-là à l’état virtuel, en change le statut. L’image matérialisée, réappropriée, acquiert une vie nouvelle. La réappropriation de ces images (leur traitement, leur agencement) permet de les apparenter les unes aux autres et de leur donner des traits, une forme en commun, un air de famille.
[…] Atlas donne son nom à tant de choses à travers le Monde que celui-ci, dans ses grandes
largeurs, semble partout concerné par cette appellation. De ce fait, l’impression d’universalité
rapproche ce projet d’une cartographie imaginaire, ou d’un atlas (ou de sa parodie?) et pose la question du partage mondialisé des images. Atlas peut contempler la voûte qu’il porte – une constellation possible, subjective, parmi tant d’autres."

"Atlas is the name of the well-known Titan that carried the heaven on his shoulders. It is also the name of the vertebra that supports the skull, one of the craters of the Moon, a satellite of Saturn, the largest butterfly of the world, a bodybuilder, a pizza, a condom, a car radio, a chain of mountains, of the well-known work of Gerhard Richter,…
Things and beings, places and works of art, by the name of Atlas through the world are countless – and more the images representing it circulating on the Internet. Some have retain me. A collection took shape. But what to such a profusion? Titanic task… as infinite.
My approach is that of an iconographer, archivist and collector, looking for a possible reading of the world through the multitude of images today to our scope. The realization, by printing, of the images known until that point as virtual one, changed their status. The materialized images reappropriated, acquires a new life. The reappropriation of the images (their processing, their arrangement) allows to resemble the one to the other and gives them lines, a common form, an air of family.
[…] Atlas gives its name to many things through the World that the latter, in its broad widths, appears everywhere affected by this appellation. Therefore, the impression of universality closes this project to a imaginary mapping, or an atlas (or parody?) and raises the question of global sharing images. Atlas can contemplate the vault that he carries – a possible constellation, subjective, among many others."

     


 
Delphine Burtin. Encouble
Actes Sud / Prix HSBC pour la Photographie, 2014, 105 p.
www.prixhsbc.evenium.com

Simon Baker, conseiller artistique de cette 19e édition du prix HSBC, Christine Raoult, Déléguée générale, et Christian Caujolle, Directeur de la collection des monographies du Prix HSBC, qui ont accompagnés les lauréates D.Burtin et A.Takizawa tout au long de la réalisation de leur projet, seront présents à leurs côtés, ainsi que toutes les équipes d’Actes Sud.

" Delphine Burtin propose une combinaison séduisante et très intelligente de sa réaction instinctive face à son environnement quotidien. Elle exprime à travers son œuvre sa compréhension du potentiel physique de la photographie en tant qu'objet dans le monde. Composé de photos de formes et d'objets trouvés, et de tirages photographiques personnels qu’elle a coupés et pliés, son travail se situe à mi-chemin entre la photographie et la sculpture, un trait évident lorsque l'on observe la perfection avec laquelle elle utilise son espace. C'est une œuvre nette, mordante, conceptuelle, qui semble déjà affirmée et raffinée."
Simon Baker, conseiller artistique 2014

Site de Delphine Burtin :  www.burtin.ch

"Delphine Burtin offers a seductive and very clever combination of instinctive reactions to her daily environment. Her work expresses an understanding of the physical potential of photography as an object. Her work lies halfway between photography and sculpture, a trait particularly evident in the manner in which she uses space. Her work, for relative newcomer, is biting, conceptual, and already feels well-established and refined." 
Simon Baker, artistic consultant 2014

     
 
Thomas Rousset & Raphaël Verona. Waska-Tatay
Idpure éditions, Morges, 2014, 144 p., EN, FR, ES
www.idpure-editions.ch

Un voyage réel–fantasmé entre réalité et fiction à travers une société hantée de croyances syncrétiques et de magie. Ce livre présente le ravail photographique de Raphaël Verona et Thomas Rousset réalisé en Bolivie principalement dans la région altiplanique (La Paz, Oruro, Potosi, Irupana–Sud Yungas). " Waska Tatay veut questionner notre rapport au réel: nous avons été frappé par la manière dont prennent vie les mythes lorsqu’ils sont partagés dans l’inconscient collectif; c’est principalement cela que nous voulions illustrer. Le mélange d’images en apparence spontanées, mais néanmoins tout aussi construites, avec d’autres nettement plus mise en scène témoignent de notre volonté de créer un langage ambigu, aux frontière de la réalité et du fantastique, à l’image de notre perception de la Bolivie."

" Waska Tatay by Thomas Rousset and Raphaël Verona could be viewed as the result of a documentary on a community or an ancestral tribe in South America. In fact, their photographs are entirely staged, playing with the thin line between reality and fiction. " Corinne Currat

Voir la version digitale : www.idpure.ch

Site de Thomas Rousset : www.thomasrousset.com
     




 
Matthieu Gafsou. Only God Can Judge Me
Kehrer Verlag, Heidelberg, 2014, 104 p., 23x29 cm
Textes (FR, EN) : Antonin Artaud
Graphisme / graphic design : Nanni Goebel
www.kehrerverlag.com

" Only God Can Judge Me propose un regard autant documentaire qu'artistique sur la toxicomanie dans une approche que l'on pourrait qualifier de "critique poétique". Le photographe s'éloigne en effet des clichés sur le thème en faveur d'un traitement esthétique, parfois métaphorique ou abstrait, mais qui laisse une place autant au vécu humain qu'à la violence du réel et aux questionnements existentiels et sociétaux que celle-ci soulève. Les photographies ont été réalisées entre décembre 2012 et décembre 2013 à Lausanne."
Nassim Daghighian

Matthieu Gafsou (CH, FR, 1981) vit et travaille à Lausanne, Suisse. Suite à une formation universitaire, il a étudié la photographie à l’Ecole supérieure d’arts appliqués de Vevey (CEPV). Son projet de diplôme, Surfaces (2007-2008), est primé par le PhotoforumPasquArt et reçoit en 2009 le prix de la Fondation HSBC pour la photographie. Il a reçu depuis plusieurs prix et participe depuis 2006 à de nombreuses expositions collectives et personnelles sur le plan international. A ce jour, il a publié cinq monographies : Only God Can Judge Me, Kehrer Verlag, 2014 ; Sacré, IdPure, 2012 ; Alpes, 19 / 80, 2012 ; Surfaces, Actes Sud, 2009 ; Le Corbusier à Firminy, Gallimard, 2009. Depuis 2012, il enseigne à la Haute école d’art de Lausanne (ECAL).

Matthieu Gafsou spent more than a year immersed in the lives of drug addicts. His photographs reveal the night, the moral abandon, and an altered reality. The portraits are noble, picturesque, far from the clichés the subject attracts; they reside alongside still lifes, allegorical landscapes, and abstractions. Together, they evoke a dark and poetic world where the function of photography is to render things as fantasy rather than to explain them.

Matthieu Gafsou (1981, CH, FR) lives and works in Lausanne, Switzerland. After studying history and film esthetics, he studied photography at the School of Applied Arts in Vevey. Since 2006 he participated in numerous group and solo exhibitions in Europe and the United States. He received the famous Prix de la fondation HSBC pour la photographie in 2009 and was selected in the exhibition reGeneration2 in 2010, organized by the Musée de l’Elysée, which presents young and aspiring photographers from around the world. Since 2012 he teaches at the University of Art and Design Lausanne. 


Interview avec l'artiste : pdf

Site de Matthieu Gafsou : www.gafsou.ch
     


 
Yann Mingard. Deposit
Steidl, Göttingen, 2014, 279 p., 23.6x16.5 cm
Textes / texts (EN) : Thomas Seelig, Lars Willumeit, Thomas Lemke et Jacques Arnould.
Sous la direction de / editors : Daniela Janser, Thomas Seelig, Florian Ebner.
Graphisme / graphic design : Moiré, Marc Kappeler, Dominik Huber, Ruth Amstutz.
www.steidl.de

Deposit est un vaste projet documentaire réalisé par Yann Mingard (1973, CH) de 2009 à 2013 avec la complicité de Lars Willumeit, qui a rédigé un glossaire pour l'ouvrage. Le livre est édité par Steidl sous la direction de Daniela Janser (Chargée de recherches au Fotomuseum), Thomas Seelig (co-directeur du Fotomuseum et commissaire de l'exposition) ainsi que Florian Ebner (directeur du Museum Folkwang) et il est accompagné d'une pièce sonore de Ben Frost composée pour l'occasion.

Deposit is a photography project that deals with the preservation of genetic material and other kinds of data. In his project Yann Mingard (1973, CH) questions our faith in these technologies, concentrating on the architecture, landscapes, and details of what is conserved. Between 2009 and 2013 he visited 21 central locations where one can trace the development of the preservation of human, plant, animal, cultural, and digital legacies.

Interview avec l'artiste : pdf

Site de Yanne Mingard : www.yannmingard.ch

     






 
Catherine Leutenegger. Kodak City,
Kehrer Verlag, Heidelberg, 2014, 160 pages.
Textes de Joerg Bader, Urs Stahel et A.D. Coleman.
www.kehrerverlag.com

La série Kodak City constitue un glaçant témoignage des lourdes répercussions que subit la ville industrielle de Rochester (NY), face au brusque déclin de la pellicule film lié à l’essor du numérique. Caroline Stevan écrivait dans Le Temps, " Avec son travail intitulé Kodak City, Catherine Leutenegger nous conduit dans cette ville désertée par son industrie phare. 30 000 licenciements environ, et une reconversion aussi complète qu’obstinée doivent sauver ce qui peut l’être encore. Le processus de métamorphose est lancé et oscille entre abandon progressif ou obsolescence accélérée, par la révolution numérique. " 
Catherine Leutenegger (1983, CH) est photographe indépendante à Lausanne. Elle a reçu le Prix Manor et la Bourse fédérale de design. Son travail a été exposé et publié internationalement : Musée de l’Elysée, Lausanne; Journées photographiques de Bienne; Galerie Carla Sozzani, Milan; Aperture Gallery, New York; EXIT Magazine; The British Journal of Photography; Photo District News. Son premier livre, intitulé Hors-champ et consacré aux espaces de travail des photographes, a été publié en 2006 avec des textes de William A. Ewing et Nathalie Herschdorfer.

Eastman Kodak, the company which pioneered so much in photography from the 1880s through the 1960s, could have owned digital imaging; the very first electronic camera was born in one of Kodak’s labs. Instead, they missed that boat, going into a tailspin that resulted in their eventual bankruptcy. Tied to that economic engine, the fortunes of Rochester, New York, the archetypal company town where Kodak had its headquarters, fell as »Big Yellow« collapsed. Catherine Leutenegger’s attentive, deadpan studies of Rochester today explore the face of a city once central to photography but now irrelevant and adrift. 
Catherine Leutenegger (1983, Switzerland) was awarded the Swiss Federal Design Prize and the Manor cultural Prize. Her works have been exhibited and published internationally: Musée de l’Elysée, Lausanne; Bieler Fototage; Carla Sozzani Gallery, Milan; Aperture Gallery, New York; EXIT Magazine; The British Journal of Photography; Photo District News. Her first book titled Hors-champ (Off-camera) revealing photographers’ workspaces, was published in 2006 with essays by William A. Ewing and Nathalie Herschdorfer.


Site de Catherine Leutenegger : www.cleutenegger.com 
     






 
Emmanuelle Bayart. Commémoration
Centre de la photographie Genève, 2014, 80 p., 24x29 cm
Textes / essays (FR, EN) : Joerg Bader, Emmanuelle Bayart, Raphaele Bertho et Timo Kierz
Graphisme / graphic design : Nadja Zimmermann
www.centrephotogeneve.ch    www.lespressesdureel.com

Premier livre de photographie d'Emmanuelle Bayart, consacré aux enjeux mémoriaux de la ville de Sarcelles et au contexte socioculturel d'une ville nouvelle. Le livre n'est ni un catalogue d'exposition, ni un pur livre de photographies, mais un essai avec une introduction de l'artiste, une documentation, un texte de l'auteur dramaturge Timo Kirez, un texte de l'historienne de la photographie spécialisée sur la représentation du territoire, Raphaële Bertho, et enfin, un texte de Joerg Bader, directeur du Centre de la photographie Genève.
Emmanuelle Bayart (née en 1981 à Amiens, vit et travaille à Genève) développe un travail avec lequel elle représente, sous une forme documentaire, les dimensions sociologiques, anthropologiques et culturelles de l'inscription des individus dans un territoire.

First photography book by Emmanuelle Bayart, dedicated to memorial issues in the town of Sarcelles, in a “ville nouvelle” sociocultural context. The book isn't an exhibition catalog or a pur photography book, but an essay with an introduction by the artist, a documentation, a text by the playwrighter Timo Kirez, a text by the photography historian specialized in the representation of territory, Raphaële Bertho, and finally, a text by Joerg Bader, director of the Centre de la photographie Genève.
Emmanuelle Bayart (born 1981 in Amiens, lives and works in Geneva) develops documentary forms to represent the various dimensions, sociological, anthropological and cultural of the individual's inclusion in a territory.


Images : © Emmanuelle Bayart, couverture et extraits du livre Commémoration, 2014

Site d'Emmanuelle Bayart : www.mbayart.com 



AUTRES PUBLICATIONS DE NEAR



CHEESE COMA - PUBLICATION DE NEAR

Direction artistique / Edited by : Maya Rochat

Edité par NEAR, Lausanne, 2013

Graphisme et co-édition / Design & co-publishing : IDPURE éditions, www.idpure-editions.ch

Avec / with : Graziella Antonini, Jeremy Bierer, Michael Blaser, Olaf Breuning, Victor de Castro, Nicolas Delaroche, Jeanne Gerster, Aline Henchoz, Sophie Huguenot, Vincent Jendly, Catherine Leutenegger, Olivier Lovey, Christian Lutz, Murielle Michetti, Fabrice Nobs, Cyril Porchet, Nicolas Raufaste, Virginie Rebetez, Maya Rochat, Thomas Rousset, Fabian Unternährer, Raphaël Verona, Anaëlle Weill.

Cheese Coma présente 65 photographies des artistes de NEAR.

Cette année l'association NEAR publie pour la première fois un objet éditorial visant à promouvoir ses photographes. Cheese Coma lie forme et fond, images et sujets. Un travail de juxtaposition et de superposition est réalisé pour proposer un livre d'images reflétant des approches diverses, rassemblées par une forme cohérente.

Format : 24x33 cm ; 48 pages ; tirage à 500 exemplaires

Voir la version digitale / Digital version : www.idpure.ch

Prix de vente / Price : CHF 14.-




Publication The Breath On Our Back

The Breath On Our Back. Exposition de photographie et vidéo
Sous la direction de Maude Oswald et Danaé Panchaud
NEAR / PhotoforumPasquArt, avril 2012

Aristes : Anoush Abrar, Graziella Antonini, Clovis Baechtold, Laurence Bonvin, Line Chollet, Elisa Larvego, Yann Mingard, Anne-Julie Raccoursier, Virginie Rebetez

Textes : Maude Oswald et Danaé Panchaud / Julien Fronsacq pour le texte d’Anne-Julie Raccoursier
Graphisme : Iomadokys design an idea / Séverine Chanson / iomadokys.com
Publication éditée à l'occasion de The Breath On Our Back, exposition photographique et vidéo proposée par NEAR sur l'invitation du PhotoforumPasquArt, Bienne, du 15 avril au 17 juin 2012, tirée à 1000 exemplaires et distribuée gratuitement aux visiteurs.
Téléchargez / download : pdf



Publication éditée à l'occasion de l'exposition The Breath On Our Back, avril 2012
Si l'image ne s'affiche pas / if image doesn't appear click on link : lien



Catalogue Innuendo, 2010. Graphisme : Linda Martinez, linda@db59.org

Innuendo. Exposition de photographie
Ouvrage sous la direction d'Ariane Pollet
NEAR, Lausanne, 2010
www.near.li
Catalogue de Innuendo, exposition à la Villa Dutoit, Genève (4-21.11.2010), édité par NEAR, association suisse pour la photographie contemporaine, Lausanne, 2010. Graphisme : Linda Martinez.
Le catalogue de Innuendo est pubié grâce à un don de la Fondation Butticaz, Lausanne.
Prix : CHF 15.- / 10.- (pour les membres de NEAR) ; prière de l'adresser à info @ near.li


Table des matières :
Introduction : Ariane Pollet, " Effet de fiction "
Images :
            Dorothée Baumann
            Nicolas Delaroche
            Lorenzo Menoud
            Virginie Otth
            Annaïk Lou Pitteloud
            Marion Burnier
            Matthieu Bernard-Reymond
Entretiens
Essai : Lorenzo Menoud, " La fiction de la fiction photographique "
Remerciements et impressum



Click on center of image to view Innuendo catalog in fullscreen
Cliquez sur l'image pour voir le catalogue d'Innuendo en plein écran